AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'envol Du Papillon De Nuit {P.V Kos}

Aller en bas 
AuteurMessage
Kururu
Pledge Queen

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Là où me guide le vent....
Road : Ring Road
Team : None....

MessageSujet: L'envol Du Papillon De Nuit {P.V Kos}   Sam 18 Avr - 20:07

Les lueurs du jour perçaient dans ce ciel de début d'été, certains émergeaient de la tiédeur de leurs couvertures après un sommeil réparateur tandis que d'autres rentraient ,satisfait ou non,de leurs soirées mouvementées. Il y avait aussi ceux qui n'avait pas dormis sans sortir de leurs lits, Kururu faisait partit de ceux là. Assise sur son lit ,qui était couvert de multiples outils et pièces utiles à la réparation et à la conception des Ats, elle observait les rayons du soleil qui naissaient sur son plancher.

Elle avait passée la nuit à réfléchir sur sa vie jusqu'à maintenant, à ce qu'elle avait réalisé avec ses mains; sans prétention, aucune, elle savait que du bout de ses doigts, elle pouvait faire de grande choses mais lesquelles? Rêveuse elle voulait un changement, un bouleversement qui changerait sa vie devenue monotone, elle n'attendait pas le prince charmant, a quoi cela servait-il? , elle voulait juste une alternative . Si elle était bonne, tant mieux, elle en profiterait mais si en revanche, elle était mauvaise, tanpis, elle ferais fasse et relèvera ce défit.

La jeune tuneuse voulait de la révolution et de l'évolution, alors elle s'entrainait indéfiniment à monter puis à démonter ces bijoux qui avaient métamorphosés sa vie morne et sans intérêt . De ses nuits d'insomnies, elle ne faisait qu'essayer de se perfectionner, tenter d'avancée intérieurement et se préparé, a quoi? , elle ne le savait pas. Ou encore elle regardait la lune, cet astre que beaucoup pensait solitaire mais qui pour elle symbolisait l'inverse , la lune était un astre entourée par les étoiles qui en rajoutaient à sa beauté. Kururu aimait sentir le vent nocturne pénétrer dans sa chambre, en ébranlant les fins rideaux qui bordaient sa fenêtre. Puis elle s'asseyait au bord de la fenêtre , en regardant au loin en se demandant ce que faisait chacun , de son père au rare personnes qui passaient dans la rue à cette heure.

Avec ce nouveau levé du jour, c'était une nouvelle journée qui s'annonçait,heureusement c'était un samedi. Les cours n'avaient pas lieu, elle ne savait où elle irait mais elle ne resterais pas enfermé à l'internat . Cependant pour l'instant, elle ne voulait pas se soucier du futur ni même du passé, tous ce qui comptait c'était le présent et ce radieux soleil qui brillait de mille feu. Kururu avait ramené ses jambes à son torse , posant ainsi sa tête sur ses genoux pour admirer le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Elle voyait les oiseaux voleter devant sa fenêtre, elle entendait le bruit de la ville qui s'éveillait peu à peu . Pour beaucoup, tout cela ne signifiait rien, mais pour elle, c'était avec de petits plaisirs que l'on réalisait à quel point la vie était vraiment magnifique.

Lorsqu'elle entendit l'énorme cloche qui tonnait dans la tour, elle s'étira en baillant . Le temps était venue de faire un peu de rangement , avec minutie, elle rangea chaque outil à sa place, chaque pièce où elle étaient initialement. Un fois finit , elle s'attela à faire son lit en chantonnant un air gai. Se dirigeant vers la salle d'eau , avec la légèreté d'une danseuse de ballet et la dextérité d'un paon. L'eau brulante qui s'écoulait sur sa peau la faisait soupirer, sous le jet, tous ses soucis semblaient soudainement bien lointain. Le parfum relaxant la suivit jusque dans sa chambre, tandis qu'elle cherchait un vêtement simplement vêtue de ses sous-vêtements. Une fois qu'elle eu trouvait ce qu'elle cherchait, elle revêtit sa tenue , se préparant à la phase finale qui était la plus longue mais aussi la plus difficile : coiffer sa chevelure.

Une fois sa tâche achevé, elle se regarda dans le miroir et satisfaite , elle s'apprêta à sortir quand son portable , resté sur le bureau, se mit à vibrer. Une petite lettre clignotait, appuyant sur cette dernière, elle découvrit que la directrice voulait la voir tout de suite. Sans perdre une minute, elle ferma la porte de sa chambre et s'élança à toute vitesse dans le couloir en bousculant de temps à autres les personnes présentes dans ce dernier. Ceux qui se retournaient sur ceux passage, voyait un éclair blanc et noir filer à toute allure avant de s'arrêter devant le bureau de la directrice et d'y pénétrer.

La concerné regarda un instant Kururu, la détaillant tant sa façon d'être habillé était inhabituelle. La jeune fille portait une robe à fines bretelle ,en satin noir ,qui lui arrivait juste au dessus de ces genoux , elle s'achevait en jupons de dentelles blancs ,où serpentait une chainette en argent peuplée de croix,et une ceinture de cuir passait juste sur sa poitrine. Des mitaines noires et blanches rayées lui arrivait juste au dessus des coudes et des chaussettes toute pareille disparaissaient sous ses dessous. Les mocassins noirs qu'elle arborait était très brillants , mais ce qui attira son attention c'était le collier en vinyle noir orné d'une croix mérovingienne et les nombreux bracelets qui trônaient sur ces bras.


-"Kururu? Tu....."

-"Je sais , j'ai fais un pari et .......voila."

-"Bien......Bon je t' es fais venir pour te dire que tu devrais dans pas longtemps devenir la link d'un rider."

Kururu ouvrit ses grands yeux chocolat, s'asseyant sans ménagement sur le siège qui était derrière elle.

-'Mais...c'est impossible....je suis...je veux dire...je ne suis pas prêtes....et puis je croyais que c'est lui qui me trouverais."

-"Tu croyais qu'il allait tomber du ciel peu être? "

-"Non ...mais si tôt...enfin...."

-"Ne t'en fais pas tout ira pour le mieux , amuse toi bien ."

A l'instant même où elle avait prononcé cette phrase, la blonde savait que la discussion était close alors dans un tintement de chaînette, elle s'éclipsa . Les couloirs étaient vides , elle entendait ses pas en écho et les murmurent qui sortaient des salles de classes. L'escalier lui semblait interminable, alors lorsqu'elle eu enfin atteint la sortit ; elle poussa une exclamation de joie. Le soleil était au rendez vous et les gens fourmillaient dans la capital .

En entrant dans le métro qui la conduirait dans le Queens, elle se faisait regarder par tous soit sous les regards d'envies et d'admiration ou encore de désapprobation des autres passagers, Kururu baisait la tête elle n'avait pas l'habitude d'être épié de la sorte ; intérieurement, elle se promit de ne plus accepter tout en sachant que c'était peine perdu.

La tuneuse passa sa matinée entière à se promener à Chinatown , regardant dans les vitrines des nombreux magasins avec intérêt. Lorsque le milieu de la journée fut arriver, elle s'arrêta pour déjeuner, elle ne cessait de penser à ce que lui avait dit la directrice ; se demandant quand cela arriverait. Elle avait tant de doutes en elle, tant de choses inachevées et tant à progresser intérieurement; es que cela serais son rider qui lui apporterait ces réponses?; elle ne pouvait s'y résoudre. Comment faire pour se fier à une personne que l'on ne connait que peu? elle avait dans de questions sans réponses et cela faisait qu'elle pensait ne pas être prêtes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'envol Du Papillon De Nuit {P.V Kos}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papillon de nuit
» Envol de papillon
» Gendarme et papillon de nuit
» Papillon à la menthe
» Clé de détermination de Papillon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde de la nuit :: Queens :: Chinatown-
Sauter vers: